LES ARTISTES

Viviane

Arnoux

François

Michaud

Paul

Vignes

Pauline

Borras

François

Parisi

François-Xavier

Guérin

Viviane Arnoux

Accordéoniste, vocaliste, multi-instrumentiste, compositrice, arrangeuse, réalisatrice d’albums et de projets musicaux.
Viviane Arnoux est l’une des rares accordéonistes françaises à avoir ouvert la voie de son instrument aux musiques d’ailleurs. Son éclectisme et son originalité l’ont non seulement conduite à créer ses propres projets, mais l’ont aussi amenée à côtoyer de grands artistes sur les scènes du monde entier.

Encouragée par une maman chanteuse et un grand-père accordéoniste, Viviane démarre l’accordéon à 4 ans, puis, la clarinette. A 12 ans, elle fait ses premiers pas sur scène, obtient 2 ans plus tard un prix supérieur de solfège et atteint la finale de la Coupe de France d’Accordéon à 16 ans.
C’est donc naturellement qu’elle abandonne les études universitaires pour s’orienter vers une d’artiste, s’installant à Paris pour y suivre des cours d’improvisation, d’arrangement et de composition avec Richard Galliano CIM, puis François Théberge à l’IACP, en passant par un stage à l’Orchestre National de Jazz.
Parallèlement, elle enseigne la musique, obtient la labellisation Hohner, expérimente les scènes jazz, rock-cajun, brésiliennes… Elle se tourne vers l’Afrique en rencontrant Ray Lema et participe à plusieurs de ses projets.
Hugues Aufray la remarque et lui demande d’enregistrer sur son album « Little Troubadour », prélude à 16 années de collaboration.
Depuis, Viviane sillonne le monde, tout en explorant les champs d’expression de son instrument, avec des artistes de renommée internationale (Afrique : Sam Mangwana, Omar Pene, Zao, Kekele, Baba Djan, Bushman… ; world : Abed Azrié, Georgian Legend, l’Attirail, I Muvrini… ; France : Manau, Corine, Thomas Pitiot, Céline Caussimon, le projet Ferrat « C’est un Joli Nom, Camarade », la comédie musicale québécoise « Sous les Ponts de Paris »).
Son parcours d’interprète lui a également permis d’accompagner quelques grands noms dans la haute-couture (Jean-Paul Goudes, Yves St-Laurent pour le parfum « Paris »), dans le cinéma (« La Promesse de l’Aube », « Holly Motors », « Mon Meilleur Ami », « Bienvenue chez les Rozes » la série « Boulevard du Palais ») et de s’impliquer dans des projets pluridisciplinaires (Théâtre de l’Unité, La NEF, L’Eolienne).
Depuis 2012, Viviane compose et enregistre dans son studio pour ses projets (« Papa Noel et Viviane A »), pour l’éditeur Kapagama/Universal l’album (« Retro French Songs 2 ») et pour des projets de Musique Acoustique Machine.

François Michaud

Violoniste, altiste, compositeur, arrangeur, réalisateur d’albums et de projets musicaux, professeur de violon, jazz et musiques improvisées.
François Michaud est un musicien libre, affranchi du classique et des formats stéréotypés du jazz. Son audace, sa persévérance et son esprit collectif lui ont permis de donner naissance à des projets dans lesquels la musique se réinvente avec toujours l’idée qu’elle soit accessible à tous.

Issu d’une famille de Québécois musiciens globe-trotters, François fait ses classes dans les conservatoires du vaste monde : Casablanca, Rabat, Libreville, Québec, Gatineau.
A 13 ans, Il tombe amoureux de l’improvisation et décide, après ses études secondaires, de s’installer en France pour y démarrer sa carrière de violoniste de jazz, passionné par la scène et l’enseignement.

Il cofonde alors ses premiers groupes de jazz acoustique créatif comme le trio Cordacor’ (3 albums, 7 ans de tournées), ou encore le Quatuor IXI (2 albums, 8 ans de tournées), guidé par la conviction que la pratique du violon et de l’alto peut s’épanouir dans un registre beaucoup plus large que le rôle de soliste dans lequel elle est souvent cantonnée. Parallèlement, il enregistre et/ou partage la scène avec les musiciens du jazz français (Louis Sclavis, Riccardo del Fra, Latcho Drom, Dominique Pifarély, Antoine Hervé, Serge Krief, Didier Petit, Denis Colin, Pablo Cueco, Bruno Girard, François Castiello…).
En variété, il est également sollicité pour participer aux projets d’artistes internationaux (Artango, Matmatah, Abed Azrié, Adamo, Paddy Kelly, Thomas Pitiot, Francis Lemarque, Celtic Sailors, Thomasi, Mama Kaya, Tavagna…).
Côté cinéma, il enregistre pour des longs métrages « Trilogie », « Pour Rire », « La Promesse de l’Aube », « Les 11 Commandements », et 2 séries télé (France Télévisions)…
En Théâtre, il compose et interprète la musique des pièces « Ma dernière Moisson » (Théâtre du Pain Perdu) et « La Miette » (Compagnie Les Invisibles)…
En matière de pédagogie, outre l’animation d’un stage de 15 jours pour 40 musiciens à Yaoundé, la direction de l’école de musique de Loué (Sarthe), François s’est investi comme professeur à L’Élastique à Musique (Le Mans), au CMT (Ris-Orangis), à l’IACP (Paris) et au Club Musical Scriabine (Paris). Depuis 2004, il enseigne le violon et l’improvisation jazz à l’école ATLA (Paris).
Très sensible au mouvement « new musette-jazz » porté, entre autres, par Marcel Azzola et Richard Galliano, il développe des projets avec accordéon, d’abord en duo, puis à géométrie variable pour Musique Acoustique Machine.

Paul Vignes

Beatboxeur, comédien, compositeur, multi-instrumentiste et multi-vocaliste.
Paul Vignes est un adepte des arts de la scène et d’expérimentation. Son état d’esprit et sa démarche veillent à revendiquer le « human beatbox » en matière d’instrument de musique et non comme une discipline à tendance démonstrative et technique.

Il se passionne depuis l’adolescence pour la musique, le théâtre, le cinéma, découvre le human beatbox en 2006 et depuis, s’investit pour faire découvrir cette discipline dans tous ses champs expérimentaux.
Graphiste de formation, il développe, en parallèle à ses études, les pratiques instrumentales (guitare, batterie, percussions, ukulélé, guimbarde, didgeridoo), s’initie au chant, à l’imitation et à diverses pratiques vocales spécifiques (scat, yodle, chant diphonique…).
À partir de 2010, il devient Intervenant pour des ateliers de beatbox en milieu associatif, social ou scolaire, à Paris et en banlieue, tout en développant sa pratique professionnelle (battles, championnats, tournées en France et à l’étranger).
Il fait ses premiers pas sur scène aux côtés de Merlot dans le spectacle jeune public “Au fond de la Classe” : un trio soubassophone, guitare, voix et beatbox qui vous apprend que ce n’est pas toujours au premier rang qu’il se passe les meilleures choses.
En 2012, il intègre la troupe internationale « The Vocapeople », avec laquelle il tourne 3 saisons, plus de 400 dates à travers le monde (Paris, Barcelone, Mexico, Montréal, Saint-Denis de la Réunion, Genève…).
Depuis 2015, il sillonne les collaborations (EMJI, Havas, Start-Rec, FGO-Barbara, Manuel Merlot, Le Bon Nob, Jive Squad, Gommette Productions, La Poule Kiwi, Livia Phélizon, Lipstick Prod, Le Moulin Jaune, l’Agence de live…) sur des projets de nature différente (évènementiel, création musicale, spectacle jeune public, spectacle musical, théâtre…) et est également depuis début 2016 consultant expert en human beatbox pour le CNRS, dans le cadre de plusieurs études.
En 2017, il est sacré champion de France de human beatbox par équipe avec la formation « End of the Game ».
En 2018, il incarne « Hakim » dans la comédie musicale « l’Arche » au Théâtre 13, l’occasion pour lui de retrouver le plaisir des planches dans un personnage.
Nourri par ce parcours polymorphe, il se plaît depuis peu à développer ses capacités de compositeur, notamment dans « Time Box », de la compagnie Musique Acoustique Machine, dont il fait la rencontre en 2016.

Pauline Borras

Comédienne, marionnettiste, danseuse contemporaine, metteuse-en-scène.
Pauline Borras est une artiste de la nouvelle génération « pluridisciplinaire », qui met au service de l’histoire et du public son ouverture d’esprit et sa connaissance plurielle des arts de la scène. Elle innove, partage, se nourrit inlassablement de nouvelles techniques qu’elle utilise pour créer et participer à de multiples aventures artistiques.

Pauline découvre le théâtre à Perpignan, d’où elle est originaire, avec le metteur-en-scène François Viguier.
Elle quitte sa région pour se former aux Cours Simon. Trop « classique » pour elle, elle repart en Catalogne compléter sa formation à « La Casona », à Barcelone. Elle s’installe ensuite dans l’Oise où elle commence tout de suite à travailler avec la Compagnie Tétral, La Bourlingue Théâtre, Ches Panses Vertes.

Curieuse de tout, elle multiplie les cours de danse, se passionne pour la marionnette, apprend de nouvelles techniques, collabore avec Vincent Vergone, David Girondin Moab, Katerini Antonakaki, Pascale Blaison, Sylvie Baillon, Christian Georg Fuchs, Paulo Duarte, Pierre Tual, Maud Gérard, Gilles Debenat, Alain Lecucq…, assiste Nancy Rusek et Éric de Siarra dans la dernière création de Philippe Genty, « Disney Junior » à Disneyland Paris.
Pauline crée La Compagnie Préfabriquée en 2011 et y développe son univers poétique et engagé (“La Fée aux Gros Yeux”, “Danses Arrosées”).
Le théâtre du Beauvaisis la reçoit en résidence pour ses projets, puis en tant que metteur-en-scène et comédienne sur des spectacles d’autres compagnies.
Parallèlement, Pauline développe le volet pédagogique dans les théâtres qui la reçoivent pour ses créations : objets et mouvement deviennent ses spécialités, qu’elle enseigne alors pour la scène nationale du Beauvaisis, au CAL de Clermont-de-l’Oise et à la Faïencerie de Creil, en tant que chorégraphe pour le projet Danse à l’Ecole (juin 2020).
Pauline est très sensible à l’Image, celle qui vous touche, celle qu’on n’oublie pas.Il y a quelques années, elle fait la connaissance de Viviane et François, fondateurs de Musique Acoustique Machine. Après plusieurs rencontres, le projet de « La Mélodie des Choses » voit le jour dans un partenariat complémentaire musique et objets en mouvement. La création évolue avec des ateliers et des envies de concerner les enfants à agir contre le réchauffement climatique.

François Parisi

Accordéoniste, compositeur, arrangeur.
François Parisi est un prodige de l’accordéon. Très jeune, il obtient des prix d’excellence dans les concours auxquels il prend part. Il se fait dès lors remarquer par les maîtres de cet instrument que sont Jo Privat et Marcel Azzola, qui le prennent sous leur aile et l’installent sur orbite dans le monde professionnel.

Formé initialement par Roger Damin, qui le dotera d’une technique fulgurante, il se passionne très rapidement pour l’harmonie swing-jazz et se prend au jeu de la composition.
Il sort ainsi sous son nom, dès ses 20 ans, des albums de valses étourdissantes, dont une, « Roger, le Vénitien », qui constituera un vibrant hommage à son professeur, à qui il succède pour diriger la classe d’accordéon de Villejuif.
Sa virtuosité le conduira à de prestigieuses rencontres avec Luciano Pavarotti, Michel Legrand, Woody Allen, Francis Lemarque, Guy Béart, Daniel Colin, Les Primitifs du Futur, Gérard Pierron, Dominique Pifarély, Christophe Lartilleux, Didi Duprat, Rodolphe Raffali, Thomasi… 
Il participe à l’enregistrement des 3 albums « Paris-Musette », symboles du renouveau de l’accordéon musette, acoustique, puis aux tournées internationales qui en découlent.
Il est demandé pour des concerts en solo dans le monde entier et se plaît également à jouer avec d’autres musiciens des standards de swing, de tango, de valses musettes et des classiques de l’accordéon.
C’est en 1999 qu’il croise la route de François Michaud, puis de Viviane Arnoux, prélude à une grande collaboration au sein de Musique Acoustique Machine.

François-Xavier Guérin

Son, régie générale.
Venu à la musique par la batterie et la guitare, ce touche-à-tout talentueux aime par-dessus tout l’action et les défis. Sensible et entrepreneur, FX est un artiste de la technique, ce qui le conduit depuis ses débuts à travailler sur les grandes scènes internationales.
BAC scientifique en poche et déterminé à tenter une aventure dans le monde du spectacle, il décide de monter à Paris.
Il y obtient rapidement un poste de régisseur général à la Guinguette Pirate, après y avoir sonorisé un groupe d’amis et solutionné des problèmes techniques récurrents. Il y acquiert, en 4 ans, beaucoup d’expérience.
Il occupe ensuite des postes semblables au Batofar, aux festivals Le Café de la Marine, Principes Actes If, Piratage, Rock la Pop, Aubercail, Ville des Musiques du Monde…
Nombre d’artistes apprécient son efficacité, sa clairvoyance, son pragmatisme et c’est logiquement qu’il part sur les routes aux côtés de Michael Jones, Manau, Nicolas Peyrac, Rue de la Muette, Thomas Pitiot, Tribal Jâze, Mes Aïeux, Alexandre Poulin, Julie Zenatti…
Il co-fonde la société de prestation son-lumière-vidéo Sub Impact, basée à Bobigny et s’y investit toujours avec ardeur et passion.
Il répond ponctuellement, à des sollicitations pour des gros festivals et de l’événementiel de tout type dans le monde entier.
Il dirige actuellement les services techniques culturels de la ville de La Courneuve et se rend disponible pour les spectacles et les créations de Musique Acoustique Machine depuis 2005.